Appel à l’Action.

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joanna Manganara

         

 La Rapporteure spéciale des Nations Unies sur la violence           envers les femmes en appelle à toutes les parties prenantes pour qu’elles lui soumettent les manquements à l’incorporation et la mise en œuvre des normes internationales et régionales sur la violence envers les femmes.

 La Rapporteure Spéciale sur la violence envers les femmes , ses causes et conséquences, Madame Dubravka Simonovic, a pris ses fonctions de Rapporteure Spéciale le  1er Août 2015 et a l’intention, inter alia, de mettre l’accent sur les cadres légaux et politiques de son mandat et sur  les mécanismes des Droits de l’Homme dans ses discussions sur les manques dans l’incorporation et la mise en œuvre des normes internationales et régionales sur la violence envers les femmes.

La Rapporteur Spéciale considère que la discussion sur la pertinence du cadre juridique international sur la violence envers les femmes, initiée lors du mandat précédent, doit se poursuivre et elle désire avoir l’avis de différentes parties prenantes incluant les états, les institutions de Droits de l’Homme, les organisations non-gouvernementales ainsi que des universitaires.

Prenant en considération le rôle important joué par différents acteurs dans le renforcement des normes de Droits de l’Hommes Elle serait très intéressée par des réponses aux questions suivantes:

1- Estimez-vous qu’un  traité distinct et  contraignant, avec un organe de suivi distinct, sur la violence envers les femmes soit nécessaire?

2- Estimez-vous qu il existe des manques dans l’incorporation des normes internationales et régionales de  Droits de l’Homme?

3-  Croyez-vous qu’il y a un manque dans la  mise en œuvre législative internationale et régionale des pays?

4- Pensez-vous qu’il y a une fragmentation des politiques et de la  législation dans la façon de traiter la violence fondée sur le sexe?

5-  pourriez vous aussi donner votre avis sur les mesures nécessaires pour traiter les manques normatifs et de mise en œuvre pour accélérer la prévention et l’élimination de la violence envers les femmes

Toutes les propositions sont à envoyer avant le 1er Octobre 2016 à  vaw@ohchr.org

Joanna Manganara 31 Juillet 2016

Leave a Reply