Cameroun: Tous unis pour mettre fin à la violence à l’égard les femmes

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

2511

 

Cette année  le Cameroun a choisi pour thème: “de la Paix au Foyer à la paix autour du monde” en relation avec la lutte menée  contre le groupe islamique BOKO Haram qui,  à l’aide de bombes humaines, a assassiné des  gens innocents au nom de la religion dans la région du Grand  Nord Camerounais.

Nul ne peut  contester que femmes et enfants sont toujours les victimes principales de la guerre et de l’instabilité.  Parmi les communautés vulnérables des réfugiés et des personnes déplacées des camps de déplacés du Grand  Nord Camerounais se trouvent 75 % de femmes et d’enfants,  c’est pourquoi il est urgent de mettre en place des stratégies afin de stopper la violence en commençant dans nos foyers, afin de donner une culture de non-violence à nos enfants qu’on utilise aujourd’hui comme bombes humaines. Le pire,  c’est que ces terroristes utilisent même des femmes et des jeunes filles pour tuer. La plupart des attaques terroristes perpétrées par le groupe Islamiste Boko Haram avaient des jeunes gens et des jeunes filles pour bombes humaines.  C’est HORRIBLE.

Le Ministry of Women Empowerement  and the Family (le ministère de l’autonomie des femmes et de la famille) en collaboration avec les Bureaux des Nations Unies au Cameroun et les organisations de  la société civile ont organisé une conférence où ils ont présenté ce qu’ils vont faire pour éradiquer la violence envers les femmes et les filles dans notre pays.  Cela a été aussi une plate-forme  interactive où le gouvernement, les bureaux des Nations unies, les organisations de la société civile, telles que Ladies Circle que je préside,  ont eu un espace pour partager leur expérience, leurs meilleures  pratiques et où elles ont pu discuter sur ce qu’il va falloir faire pour la prévention des violences envers  les femmes et pour enseigner une culture de paix dans nos familles, lieu d’origine de toute éducation.

J’ai eu l’opportunité de partager l’expérience de notre organisation en ce qui concerne l’aide aux femmes et aux  victimes de violence. Par exemple, nous avons dans notre association une  unité spécialisée pour les femmes battues et  les femmes vulnérables. Elles sont accueillies  et  assistées  au  plan juridique, économique et psychologique.  Nous avons lancé plusieurs campagnes de plaidoyer contre les mariages précoces/ forcés,  les mutilations génitales, courantes dans les régions du  Grand Nord,  de l’Est et de l’Ouest du Cameroun, les pratiques  nuisibles envers les veuves au nom de la tradition, le trafic sexuel, l’esclavage des jeunes filles,la traite  des enfants et  la violence physique qui inclut  le viol. Nous collectons des données sur plusieurs points en ce qui concerne l’autonomie des  femmes au  plan social et économique.

Au terme de la conférence j’ai parlé  aux médias qui  me demandaient de partager mon expérience de  défenseure  des droits des femmes depuis 2003, car je faisais de la   prévention contre  la violence envers  les femmes, et participait à l’autonomisation des victimes. Cela a été, aussi, l’occasion pour moi de faire appel à la bonne volonté de tous ceux qui veulent s’investir et nous aider à monter un abri pour les femmes battues  à Yaoundé. Nous espérons que ce rêve deviendra réalité l’année prochaine, 2016.

Nous avions revêtu nos vêtements en accord avec la journée ORANGE. Cette journée,  de la campagne UNITE ( Tous UNIS) appelle les partenaires du monde entier à préparer avec nos communautés, à  ORANGER LE WONDE pendant les 16 Jours d’Activisme Contre  la Violence Genrée à compter du  25 Novembre, Journée Internationale de l’élimination de la violence à l’égard  les femmes jusqu’à la journée des droits humains, le 10 décembre.

Le thème de la journée internationale pour l’élimination de la violence envers les femmes du 25 novembre et des 16 jours d’action de  la campagne UNITE to end Violence against Women  (Tous UNIS pour mettre fin à  la violence envers les femmes et les filles) est la prévention.

Il s’agit d’éveiller les consciences et de mobiliser les gens pour que ça change. Cette année le secrétaire général des Nations unies vous invite à “ORANGER le monde “en utilisant la couleur désignée par la campagne UNITE, Campagne qui veut symboliser un futur meilleur, sans violence.

La campagne du Secrétaire Général des Nations Unies UNITE to end Violence Against Women (tous UNIS pour mettre fin  à la violence envers les femmes) a proclamé le 25 de chaque mois Journée Orange, journée d’éveil des consciences et d’action contre la violence envers les femmes et les filles. Couleur éclatante et optimiste, l’orange   représente un futur exempt the violence envers les femmes et les filles. Pour la campagne UNITE,  la journée orange, fait appel aux activistes,  aux gouvernements et aux partenaires  des Nations unies pour qu’ils mobilisent  et soulignent les problèmes qui concernent la prévention et  la fin de la violence envers les femmes et les filles non seulement une fois par an  le 25 novembre (journée internationale de l’élimination de la violence envers les femmes)  mais chaque mois.

 

 

 

Par Anne Pélagie Yotchou

Coordinatrice de  Ladies Circle

Directrice de Win Conference

Leave a Reply