France: Lancement du “Tour de France de l’égalité”

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le 8 Mars 2016,  lors de la journée internationale des droits des femmes, nous avons été invitées par les ONG La CLEF et REFH à l’auditorium de  la Mairie de Paris pour le  lancement du “Tour de France de l’égalité”, pour valoriser et mieux faire connaître la Convention pour l’Elimination des Discriminations à l’Egard des Femmes (CEDEF/CEDAW).

Mme BIDARD adjointe à la Maire  de Paris, nous a rappelé que durant tout le mois de Mars beaucoup d’initiatives sont prises pour les droits des femmes et qu’avec Mme Anne Hidalgo,  Maire de Paris,  elles ont l’ambition d’un plan pour la lutte contre les discriminations  dans l’emploi, le logement, L’éducation etc.

Mme Ameline, ex Présidente du Comité CEDEF et toujours membre de celui-ci, est marraine du projet et pense qu’il faudra faire le tour de l’Europe avec cette convention. Que c’est “un retour aux droits qui crée un formidable cadre pour les femmes victimes de violence”.

Elle dit aussi qu’il ne faut pas dissocier la lutte contre la violence et l’autonomisation des femmes,  capacité des femmes à décider,  a prendre en main le destin de la nation. Dans ce nouveau monde demande-t-elle, les femmes seront-elles créatrices ou  mises de côté?  Les femmes doivent être des combattantes, pas des victimes (même si elles peuvent l’être dans la réalité).

Femme contre extrémisme au nom de Dieu: On ne doit  pas laisser les hommes au nom de Dieu décider par la force. Les femmes peuvent construire un monde et quand on a une convention il faut l’appliquer pour donner au monde l’image du  respect conventionnel. Que c’est notre référence,  nos principes, notre force.

Comme l’a dit Françoise Morvan, présidente la CLEF ce lancement est du à une opportunité du calendrier:

– C’est la première fois qu’une analyse universitaire se fait sur la CEDEF. Texte très innovant et très complet pour faire  connaître la vie et les droits des femmes.

– La France présente le septième rapport sur sa mise en œuvre des droits des femmes en juillet, or le comité CEDEF a toujours permis aux femmes de s’exprimer sur l’avancée de celles-ci dans leur pays  (on mesure notre chance de pouvoir le faire de façon libre). C’est la troisième fois que la CLEF  présente un rapport alternatif.  La France est au quinzième  rang mondial de l’égalité. Il y a encore des résistances à lever!

– Troisième opportunité:  la journée du 8 Mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes.

Ce tour de France aura lieu dans huit autres villes françaises: Bordeaux, Strasbourg, Brest, Lille, Lyon, Rouen, Nantes et Marseille , se terminera à Bruxelles et  un  grand événement donnera les résultats.

Nicole Renault ex administratrice de l’Assemblée Nationale et aujourd’hui administratrice de la CLEF a rédigé le rapport alternatif et nous a expliqué qu’un rapport gouvernemental est présenté au comité CEDEF tous les six ans, par les états. Pour la France, celle-ci présente le sien en juillet, le précédent ayant été déposé en 2008. (Le dernier rapport  a en fait été déposé il y a deux ans et va être jugé par le comité des experts cette année). Ce rapport fait un état des lieux des droits des femmes.

Fait important, les ONG ont la possibilité de présenter un rapport alternatif critique de la société et de la position des femmes dans leur pays. Les experts du comité CEDEF croisent le rapport officiel avec le ou les  rapports faits par la société civile.

Le Protocole facultatif a été ratifié par 101 ou 102 pays. Il est utilisé quand les droits sont épuisés dans  un  pays. On peut s’adresser au Comité et ils peuvent réparer un préjudice.

La matinée s’est terminée par le magnifique film de Frédérique Bedos “DES FEMMES  ET DES HOMMES qui met en lumière des femmes et des hommes montrant que tout est possible et est produit pour créer un grand engagement populaire.IL a déjà été vu par 33 millions de gens.

Monique Bouaziz et Danielle Levy

Leave a Reply