la belle et forte manifestation

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

7 mars 2015

Berne, capitale de la Suisse. Temps ensoleillé et frais. 12h30.

Les environs de la gare ferroviaire se remplissent peu à peu d’une foule colorée (beaucoup de rouge, signe de colère ; passablement de fuchsia, couleur féministe) : femmes et hommes, issu-e-s des associations partis politiques et syndicats on trendez-vous pour une grande marche dans les rues afin de réclamer l’égalité salariale ici et maintenant.

IMG_3528_1_resized

En Suisse, un article constitutionnel garantit l’égalité salariale depuis 34 ans déjà. Mais l’écart est encore de 18,9%. Les femmes de ce pays exigent l’application de la loi ; elles ont assez attendu.

18,9%, cela représente un manque à gagner de Fr. 8’000 par année. (Le franc vaut actuellement 0.94 euros). De l’argent qui leur manque aujourd’hui et leur manquera plus tard dans leurs rentes de vieillesse.

Comme l’a justement relevé l’Association suisse pour les droits de la femme (ADF-SVF) lors des diverses prises de parole : « Les femmes en ont marre d’attendre, marre de la lenteur des réformes, marre de savoir que leurs salaires inférieurs déterminent des rentes inférieures, marre d’être traitées injustement, marre de faire la plus grande partie du travail non rémunéré, marre qu’on finance des réformes sur leur dos, marre de penser que les plus pauvres de ce pays riche sont des femmes. Il faut que cela change ! »

IMG_3560_1

La manifestation

Elle était organisée par un collectif regroupant 48 organisations allant des Femmes paysannes à celles des partis politiques, des associations confessionnelles à celles des infirmières, de la Marche Mondiale aux syndicats, des BPW aux éducatrices de la petite enfance. Elle s’inscrivait dans le cadre de la Journée internationale des femmes et de la 4e action de la Marche mondiale des Femmes.

Slogans et musiques ont rythmé la marche des 12’000 participant-e-s (un succès, car n’oublions pas que la Suisse ne compte que 8 millions d’habitant-e-s !). Liberté, égalité, solidarité étaient les maîtres mots de cette journée.

Swiss 3

Des trains spéciaux et gratuits permettaient à tout le monde de faire le voyage vers Berne.

Une organisation impeccable a permis de rendre bien visibles les revendications féminines, les médias ayant largement commenté cet événement.

Très heureuses du succès de cette manifestation, nous restons cependant très fâchées de cette scandaleuse discrimination. Nous devons tout mettre en oeuvre pour que cela cesse. Et l’ADF-SVF continuera à lutter !

Martine Gagnebin, présidente ADF-SVF

 

Leave a Reply