Des nouvelles de la SOFEDEC

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La Coordinatrice de l’association  SOFEDEC, Anuarite Sirewabo Muyuwa,  nous rappelle dans son dernier rapport que fiançailles comme mariages précoces sont interdits en République Démocratique du Congo, mais qu’il y a ignorance de la Loi, comme  dans le comté de Bunyakiri,  où les mariages entre jeunes adolescents  ou mineurs et personnes adultes sont une réalité sociale,  ce qui expose les jeunes filles à divers dangers:  violence domestique, exposition au VIH sida, grossesses précoces avec risques de mortalité infantile et maternelle,  et bien sûr une éducation inexistante ou interrompue.

La Charte Africaine des droits et du bien être de l’enfant est entrée en vigueur le 29 novembre 1999, Mais 80 % des filles de 5 à 17 ans à Bunyakiri sont mariées.

Il faut donc intensifier les campagnes de sensibilisation et les mesures effectives pour spécifier que l’âge minimal requis pour le mariage est de 18 ans et rendre obligatoire l’enregistrement de tous les mariages dans un registre officiel ainsi que le stipule l’article 21 de la charte.

Leave a Reply